Les principales tendances technologiques canadiennes pour 2021

Publié le 2021-02-26 par Zach Capers

Pour vous aider à mieux comprendre les tendances qui concernent des sociétés comme la vôtre, 100 dirigeants de petites entreprises ont été interrogés à travers le Canada sur les investissements qu’ils effectuent dans les nouvelles technologies (voir la méthodologie de l’enquête au bas de la page). 

Dans cet article, nous abordons les trois principales tendances technologiques que les dirigeants d’entreprises prévoient d’adopter en 2021.

Remarque : Les technologies que les sociétés prévoient d’adopter dépendent de celles qu’elles utilisent déjà. Par exemple, 70 % des entreprises canadiennes qui ont été interrogées utilisent déjà des logiciels de finance et de comptabilité, ce qui explique pourquoi seulement 14 % prévoient de les adopter en 2021.

L’intelligence artificielle aide les entreprises à travailler plus efficacement

Selon l’enquête, près d’un répondant sur trois (32 %) déclare que sa société envisage d’adopter l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique, plus que toute autre technologie. 

Les technologies d’IA et d’apprentissage automatique sont désormais mises en place par les petites entreprises et ne sont plus réservées aux grandes entreprises disposant de budgets conséquents. Les services d’IA basés sur l’infonuagique et les logiciels libres comme TensorFlow de Google ont démocratisé l’utilisation d’outils d’IA sophistiqués et encouragé le développement de l’apprentissage automatique. L’IA est d’ailleurs de plus en plus intégrée dans des outils que de nombreuses petites entreprises utilisent quotidiennement, comme les logiciels de CRM pour la génération de leads améliorés ou encore les plateformes de chatbots.

Le rôle que jouent les technologies IA et l’apprentissage automatique dans l’analyse des données change fondamentalement la manière dont les dirigeants d’entreprise prennent des décisions. Le monde des mégadonnées (le “big data”) est désormais accessible aux petites entreprises : grâce à des outils de data mining et d’analyse prédictive abordables, des montagnes de données brutes sont rapidement transformées en informations qui alimentent la prise de décision basée sur les données.

Par où commencer : envisagez des outils dotés de l’IA et de l’apprentissage automatique dans le but de simplifier le service client, d’automatiser des processus ou de rationaliser les efforts d’analyse des données. Ces solutions vous aideront à tirer le meilleur parti de vos ressources limitées afin que votre entreprise passe moins de temps sur des tâches fastidieuses et se concentre davantage sur des objectifs stratégiques.

Le marketing digital passe de la stratégie à la nécessité

En plus du Canada, des dirigeants de petites entreprises aux États-Unis et au Royaume-Uni ont été interrogés sur l’adoption de technologies. Seules 49 % des entreprises canadiennes interrogées ont actuellement recours au marketing digital, contre 60 % aux États-Unis et 77 % au Royaume-Uni. Cependant, 30 % des répondants canadiens affirment que leur entreprise prévoit de se mettre au marketing digital en 2021, un pourcentage plus élevé que celui des autres pays. Cela signifie que les taux d’adoption entre les trois pays devraient bientôt s’équilibrer.

Le marketing digital comprend les tactiques de marketing en ligne : le marketing de recherche, comme le référencement naturel ou SEO, le marketing des moteurs de recherche (SEM) et la publicité sur les réseaux sociaux. Et s’il n’a jamais été aussi important, le marketing digital n’est pas une mince affaire.

La pandémie de COVID-19 a accéléré la transformation numérique des entreprises et fait du marketing digital une stratégie essentielle, à l’heure où de plus en plus de transactions sont effectuées en ligne. Au même moment, le secteur du marketing digital est en évolution tandis que les spécialistes en la matière s’adaptent à l’évolution des politiques de confidentialité des données, tout en essayant d’attirer des utilisateurs d’Internet toujours plus avertis.

Ces dernières années, des réglementations telles que le RGPD européen, le CCPA de Californie et le CPPA du Canada (une mise à jour proposée à la LPRPDE qui existe depuis longtemps) ont ramené les problèmes de confidentialité des données au premier plan et travaillent à limiter la collecte et l’utilisation des données Internet à des fins marketing.

Pour compliquer le tout, les modifications récemment apportées à la plupart des navigateurs Web ont limité l’utilisation de témoins tiers, parfois par défaut. Les spécialistes du marketing digital ont toujours exploité les données des témoins tiers (ceux qui suivent l’activité en ligne des clients lorsqu’ils naviguent d’un site à un autre) pour les cibler avec des publicités personnalisées en fonction de leur comportement et de leurs intérêts. Alors que cette source de données clients est progressivement restreinte, les spécialistes du marketing digital doivent s’adapter en établissant une relation de confiance avec les clients existants et en trouvant d’autres moyens pour en attirer de nouveaux. 

Par où commencer : débuter dans le marketing digital peut vous donner un avantage sur les sociétés qui l’ont déjà adopté mais doivent s’adapter à la nouvelle normalité. Commencez par vous concentrer sur la collecte de données de vos clients pour en savoir plus sur eux et comprendre ce qu’ils recherchent en ligne. Pensez ensuite à vos stratégies de marketing social, de recherche et de marketing par courriel.

Les applications mobiles professionnelles répondent aux besoins d’un monde en télétravail

Concernant le marketing digital, 30 % des répondants prévoient d’adopter des applications mobiles professionnelles. En toute logique, on passe aujourd’hui plus de temps sur des appareils mobiles et le travail à distance est devenu courant à la suite de la pandémie.

Les organisations utilisent des applications professionnelles mobiles pour tout, de la communication à la gestion de projet. Les applications d’authentification mobile et les applications de gestion de mots de passe sont également devenues des outils populaires alors que les entreprises recherchent des moyens de mieux sécuriser une main-d’œuvre travaillant à distance.

Mais de nombreuses petites entreprises n’utilisent pas seulement des applications professionnelles mobiles créées par d’autres, elles développent également les leurs. Les applications mobiles rendent les entreprises de toutes tailles plus accessibles aux consommateurs en fournissant un canal direct et sécurisé pour les achats, les promotions et le service client. Elles aident également les sociétés à accroître la notoriété de leur marque et à améliorer l’expérience client.

Peut-être plus important encore, les applications professionnelles mobiles sont une riche source de données internes qui alimentent les stratégies analytiques et celles de marketing digital. Chaque interaction entre un client et une application peut potentiellement être utilisée pour analyser son comportement et déterminer ses préférences afin de personnaliser les communications et améliorer les services.

Par où commencer : prenez en compte les besoins et la mobilité de vos collaborateurs lors de l’adoption de nouveaux logiciels. Assurez-vous que les applications professionnelles mobiles soient réellement utiles et fournissent les fonctionnalités et la sécurité dont les employés auront besoin lorsqu’ils seront loin de leur ordinateur de bureau ou portable.

La majorité des sociétés canadiennes adoptent de nouvelles technologies pour accroître leur productivité

Dans le cadre du sondage, les répondants devaient sélectionner les trois principaux facteurs qui déclenchent l’investissement dans des nouvelles technologies. La réponse la plus fréquente était d’améliorer la productivité (62 %), suivie par des besoins qui dépassent la technologie actuelle (53 %) et, en troisième position, la pression concurrentielle (45 %).

Ces trois éléments déclencheurs d’investissement sont le reflet des principales tendances technologiques du Canada. L’IA et l’apprentissage automatique contribuent à améliorer la productivité, que ce soit par le biais de l’automatisation des processus ou de solutions analytiques d’entreprise. La pression concurrentielle pousse les entreprises à adopter le marketing digital, tandis que l’adoption croissante des applications mobiles professionnelles suggère la fin d’un monde enchaîné aux ordinateurs de bureau.

Maintenant que vous êtes au courant des principales tendances technologiques au Canada, consultez le catalogue pour lire des commentaires, comparer les outils et trouver le meilleur logiciel pour votre entreprise.

Méthodologie

GetApp a mené cette enquête du 24 août au 27 septembre 2020 auprès de 1 000 dirigeants de petites entreprises des États-Unis (700), du Canada (100), du Royaume-Uni (100) et d’Australie (100). Le but de l’étude est de comprendre quels investissements technologiques les petites entreprises font ainsi que les facteurs et défis qui influencent leurs décisions. 

Les répondants ont été sélectionnés selon les critères suivants :

  • Nombre d’employés : 2 à 499 employés
  • Revenu annuel : 5 millions de dollars à 250 millions de dollars

Les répondants devaient être impliqués dans l’achat de technologies pour l’organisation et occuper un poste de gestionnaire ou supérieur au sein de la société.

Les pourcentages excluent les réponses pas sûr/ne peux pas dire.

 


Cet article peut faire référence à des produits, programmes ou services qui ne sont pas disponibles dans votre pays, ou qui peuvent être limités par les lois ou règlements de votre pays. Nous vous suggérons de consulter directement l'éditeur du logiciel pour obtenir des informations sur la disponibilité du produit et le respect des lois locales.


Partager cet article